Comment bien choisir sa combinaison de plongée ?

Vous êtes prêt à explorer les fonds sous-marins et à admirer des paysages à couper le souffle ? Pour cela, il vous faut être bien équipé ! On vous dit tout ce qu’il faut savoir pour choisir la meilleure combi de plongée. Elle doit avant tout être confortable et ne pas entraver vos mouvements, pour profiter au mieux de chaque seconde passée sous l’eau !

Règle numéro 1 : prendre en compte la température de l’eau

Que ce soit clair, peu importe l’endroit où vous avez prévu de plonger, il faudra avoir un équipement adapté. C’est une erreur de croire qu’une plongée en eau chaude ne nécessite pas de combinaison. Tout simplement parce que, quoi qu’il arrive, la température de l’eau chute au fil des mètres que l’on descend. Mais la combinaison n’est pas qu’une isolation thermique, elle permet également de protéger le corps des agressions extérieures qui peuvent survenir (animaux, impuretés en tout genre…). Ce qu’il faut retenir : le plongeur doit se protéger du froid, outre la saison et la température de l’eau. Ainsi, il évitera les chocs thermiques et les mauvaises surprises. Une fois dans l’eau, l’organisme humain se refroidit 25 fois plus vite que sur terre, il est primordial qu’il soit enveloppé d’une couche protectrice. À titre d’exemple, l’épaisseur de la combinaison de plongée pour homme doit correspondre à la température de l’eau de façon proportionnelle.

Règle numéro 2 : prendre en compte l’épaisseur de la combinaison

La combinaison est un textile, intégral ou non selon les modèles, qui est isothermique et parfois étanche. Elle offre donc une isolation optimale grâce à une épaisseur variable de tissu néoprène (caoutchouc) qui sert de couche protectrice efficace. La combinaison de plongée se décline essentiellement en deux types :

  • Les combinaisons humides : l’eau pénètre en fine couche ;
  • Les combinaisons étanches : l’eau ne pénètre pas.

Ainsi, il va falloir déterminer ce qui vous convient le mieux en fonction de l’endroit où vous allez effectuer votre plongée. Bien entendu, tout cela est donné à titre indicatif, c’est ensuite une affaire de goût (si vous avez tendance à être frileux facilement ou non). Généralement, pour une eau très froide qui ne dépasse pas 12 °C, une combinaison étanche est conseillée, avec une épaisseur de 8/7 mm, alors que pour une eau tempérée (entre 15 et 24 °C) une combi intégrale de plongée en 5 mm suffit. Pour une eau chaude dans les régions tropicales, ou quand il n’y a pas beaucoup de profondeur, la combinaison shorty (plus fine) conviendra parfaitement.

Règle numéro 3 : prendre en compte la qualité et les finitions de la combinaison

Il est essentiel de sentir bien au moment de l’essayage, même si le tissu néoprène se détend une fois dans l’eau. Il faut donc pouvoir l’enfiler simplement sans trop de difficulté et la retirer de même. La vérification première est la liberté de mouvement, il ne faut pas sentir de gêne. La combinaison néoprène pour homme doit être ajustée, mais pas trop moulante. Vérifiez aussi les coutures, qui jouent sur l’étanchéité et le confort. Selon les modèles de combinaison, la position de la fermeture éclair diffère (elle se trouve soit à l’avant, soit à l’arrière) et peut influer sur la pénétration de l’eau.



Séjour ou croisière, baptême de plongée ou formation avancée, plongée à thème (de nuit, en grotte, sur épave, etc.) en France ou à l’étranger : quelle que soit votre envie, Blue Lagoon vous aide à créer VOTRE voyage parfait !