"> Hong Kong : un but de voyage à aimer ou à détester

Hong Kong : une destination à aimer… ou à détester

Hong Kong

A l’idée d’un voyage à Hong-Kong, plus d’un touriste ne cachera pas son aversion. Il est vrai qu’avec ses gratte-ciels, ses rues enluminées, ses boutiques prestigieuses proposant des articles vestimentaires au dernier cri, le potentiel touristique est incontestable. Toutefois, Hong-Kong est bondée de monde et n’offre pas les conditions d’un séjour reposant. Sans parler des terribles typhons !

A Hong Kong, l’opulence côtoie l’extrême pauvreté

Hong Kong, c’est une destination fascinante. Les touristes évoqueront l’image d’une cité moderne et prospère, célèbre pour ses gratte-ciels, ses bâtiments de verre, et ses rues enluminées. Les édifices flamboyants comme la Bank of China Tower, Two International Finance Centre ou Central Plaza exercent un indéniable pouvoir de fascination. Dans les boutiques de grande marque, les vêtements folkloriques côtoient les accessoires de mode au dernier cri. Le pays est nanti de plusieurs temples bouddhistes et deux superbes églises chrétiennes. Mais, d’un autre côté, les maisons lépreuses et exigües ne sont pas loin des quartiers chics, dévoilant la pauvreté la plus sordide. Hong Kong, c’est tout çà à la fois.

L’automne est la meilleure saison pour partir à Hong Kong

La métropole de Hong Kong abrite environ 7 millions d’âmes. La densité démographique, qui s’élève à 6300 habitants par km2, en dit long sur l’agitation infernale qui règne dans le pays. Hong Kong est un pays qui ne chôme pas. C’est une destination grouillante d’êtres humains qui se pressent, se bousculent et évoluent dans un rythme effarant. L’automne est la meilleure période pour partir à Hong Kong : le climat affiche un ensoleillement permanent et la chaleur est agréable sans être torride. La température oscille entre 15 et 30 degrés Celsius. Les mois les plus étouffants sont juillet, août et septembre. Cette période correspond à l’été où la pluie s’intensifie et occasionne des inondations.  Le climat est quelque chose qui joue en défaveur de Hong Kong, notamment la fréquence des typhons.

Envolez-vous vers les îles, si vous avez soif des grands espaces

Mais revenons à la question du flux démographique. La haute saison, qui déverse une cohorte de touristes d’octobre à décembre, transforme la capitale en une véritable marée humaine. Les infrastructures et les services urbains n’arrivent pas à absorber cette population secondaire. Il en résulte une froideur dans la réception, le sens de l’hospitalité n’est pas toujours au rendez-vous. Ce constat est valable pour les hôtels, les lieux de restaurations et les services de transport en commun. On ne peut pas profiter d’un déjeuner tranquille dans un restaurant. Hong Kong n’est peut-être pas la destination qu’il vous faut, si vous avez envie d’un séjour calme et reposant. Sauf, bien sûr, si vous vous dirigez vers les îles.



Séjour ou croisière, baptême de plongée ou formation avancée, plongée à thème (de nuit, en grotte, sur épave, etc.) en France ou à l’étranger : quelle que soit votre envie, Blue Lagoon vous aide à créer VOTRE voyage parfait !